Le résultat net 2020 de NSIA Banque en recul de 47% par rapport à l'exercice 2019

Le Produit Net Bancaire de la NSIA Banque CI au 31 décembre 2020 s’établit à 71,4 milliards FCFA contre 63,1 milliards FCFA réalisés en décembre 2019, soit une hausse de 13% (+8,2 milliards FCFA).

Cette évolution s’explique par la marge d’intérêt qui croit de 19% et ressort à 49,2 milliards FCFA au 31 décembre 2020 contre 41,4 milliards FCFA au 31 décembre 2019. Elle intervient malgré un contexte marqué par une baisse des produits d’intérêt consécutivement au reversement au Fonds Commun de Titrisation de Créances (FCTC) des produits d’intérêts sur les créances titrisées (sorties du portefeuille) et la non comptabilisation des intérêts des échéances reportées pour un montant de 3,77 milliards FCFA.

Les frais généraux sont en hausse de 10% passant de 18,2 milliards FCFA à décembre 2019 à 21,5 milliards FCFA à décembre 2020. Cette augmentation, dans un contexte de politique de maîtrise des charges, est portée par l’intégration des charges de fonctionnement de l’ex-Diamond Bank CI qui s’établissent à 2,8 milliards FCFA. Un retraitement des frais généraux de 2019, sur le périmètre intégrant NSIA Banque CI et Diamond Bank CI, ferait ressortir une hausse plus modérée de 2% correspondant à 89% de réalisation budgétaire.

Toutefois, la Banque améliore son coefficient d’exploitation qui s’établit à 65,4% à fin décembre 2020 contre 67,5% à fin décembre 2019.

Le Résultat Brut d’Exploitation connaît une croissance de 20% consécutivement à la relative maîtrise des frais généraux. Il se chiffre à 23,9 milliards FCFA à fin décembre 2020 contre 20 milliards FCFA au 31 décembre 2019.

Le coût net du risque quant à lui a connu une hausse de plus de 200% et ressort à fin décembre 2020 à 16 milliards FCFA contre 4,7 milliards FCFA au 31 décembre 2019. Cette augmentation résulte des travaux d’assainissement du portefeuille qui devraient permettre, dès l’exercice 2021, de disposer de fondamentaux solides pour la conduite des activités.

NSIA Banque CI clôture l’exercice avec un résultat après impôt bénéficiaire de 7,2 milliards FCFA en recul de 47% par rapport à décembre 2019 (13,6 milliards FCFA).

Le Conseil d’Administration, dans la dynamique de renforcement des fonds propres impulsée par le Régulateur en vue d’assurer la résilience des banques, proposera une affectation de l’intégralité du résultat de l’exercice en report à nouveau. 

0 Commentaire(s)

Commenter

Connexion requise pour commenter un article

Connexion
Inscription