La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC) réalise sa première transaction sur la plateforme électronique de financement du commerce Bolero

Une transaction de remise documentaire arrangée par la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC) (www.ITFC-IDB.org), basée en Arabie Saoudite, a été réalisée pour la première fois et avec succès entre  SOFITEX (www.SOFITEX.bf) et Louis Dreyfus Company (LDC) (www.LDC.com), en utilisant un connaissement électronique émis par  le leader mondial du transport et de la logistique CMA CGM Group (www.CMA-CGM.com), par le biais de la plateforme numérique de financement du commerce de Bolero. (www.Bolero.net).

La transaction concernait une cargaison de coton originaire du Burkina Faso, expédiée par le groupe CMA CGM depuis le port de Lomé au Togo.

La plateforme de pointe Bolero a exécuté l'échange crypté de documents en un temps record alors que ce processus peut prendre habituellement plusieurs semaines lorsque les parties échangent des documents physiques à travers le Burkina Faso, le Togo, l'Arabie Saoudite et la Suisse.

« Ayant pour mandat de faire progresser le commerce dans les pays en développement, l'ITFC s'est engagée à travailler en étroite collaboration avec ses partenaires dans les pays membres pour tirer parti de la digitalisation du commerce mondial. La facilitation de cette transaction commerciale en ligne pour nos partenaires au Burkina Faso marque une étape cruciale dans la digitalisation du commerce en Afrique, et nous pouvons nous attendre à voir une efficacité accrue sur l'ensemble du cycle commercial. En adoptant la technologie par le biais de plateformes telles que celle de Bolero, nous pouvons garantir une plus grande visibilité, transparence, responsabilité et contrôle dans le commerce de produits stratégiques tels que le coton », a déclaré Abou Jallow, Directeur des Opérations à l'ITFC.

« La plateforme Bolero est conçue pour permettre aux partenaires commerciaux de collaborer de manière sécurisée et efficace, en éliminant les obstacles traditionnels du commerce international tout en restant entièrement conforme aux normes et réglementations internationales », a déclaré Jacco DeJong, Responsable mondial des ventes chez Bolero.

Raymond ajoute : « Grâce à son expérience utilisateur améliorée, la plateforme offre une plus grande fonctionnalité et une intégration transparente avec les banques et d'autres systèmes tiers, offrant une visibilité de bout en bout aux entreprises clientes et aux banques. »

Cette transaction est un bon exemple de développement du commerce digital en Afrique, grâce à la collaboration entre banques, exportateurs, négociants et transporteurs.

« En digitalisant les échanges de documents et les processus de paiement, la plateforme Bolero accélère les transactions commerciales et démontre qu'il est possible de stimuler l'efficacité des opérations commerciales au profit de tous les participants au commerce, en associant la technologie à la collaboration », a déclaré Lise Théophile, Responsable Exécution du Middle Office pour la Plateforme Coton de LDC.

« C'est une étape importante pour l'industrie maritime. La digitalisation est un pilier central de la stratégie de CMA CGM. Nous suivons les développements et collaborons avec BOLERO depuis des années. Nous attendions avec impatience cette étape importante. Les E-BL facilitent la circulation de la documentation entre les transporteurs, les expéditeurs et les banques. Avec la situation sanitaire mondiale, il est devenu évident que nous devons accélérer la transition vers la transmission électronique de la documentation commerciale internationale. Les équipes E-Commerce de CMA CGM se sont préparées à relever le défi et nous sommes prêts à développer des E-BL avec nos clients mondiaux. », A déclaré Marc Bourdon, Senior Vice-Président Commercial and Agency Network du Groupe CMA CGM.

Lassana Kargougou, Directeur des Ventes chez SOFITEX a ajouté « Notre première expédition digitale de cargaison via la plateforme Bolero a été un succès. L'élimination des délais de remise documentaire, qui peuvent prendre jusqu'à 21 jours, et la possibilité de conserver et d'accéder à tout moment les documents d'expédition en un seul endroit, sans risque de les égarer, ont augmenté à la fois l'efficacité et la confiance dans l'ensemble du processus. Nous sommes heureux d'étendre l'utilisation de la plateforme à d'autres banques pour digitaliser la procédure de remise documentaire relative à la vente de fibre de coton. »

0 Commentaire(s)

Commenter

Connexion requise pour commenter un article

Connexion
Inscription