Inauguration d’une centrale solaire photovoltaïque de 50 MW à Blitta, en République togolaise

Monsieur Moustapha BEN-BARKA, Vice-président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), a pris part à la cérémonie d’inauguration d’une centrale photovoltaïque de 50 MW tenue à Blitta (Togo), sous la présidence de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République togolaise.

 

Étaient également présents à cette cérémonie, Madame Victoire Tomegah-Dogbé, Premier ministre du Togo, Madame Mila Aziable, Ministre déléguée auprès du Président de la République, responsable de l’Énergie et des Mines au Togo, Monsieur Laré Santiégou, Directeur Général de la Compagnie Énergie Électrique du Togo (CEET), Monsieur Shegun Adjadi Bakari, et Monsieur Khalifa Al Qubaisi, Directeur Général Adjoint du Fonds d’Abu Dhabi Fund pour le Développement (ADFD), entre autres.

 

Le projet a pour objet le co-financement d’une centrale solaire photovoltaïque d’une puissance de 50 MWc, connectée au réseau, dans la ville de Blitta, dans la Région Centrale à 262 km de Lomé. Sa mise en service permettra de : i) assurer l’accès à l’électricité de 158 333 ménages supplémentaires et de l’usine d’égrenage de coton de Blitta dès l’année 2021 ; ii) améliorer le taux d’électrification du pays en le faisant passer de 45% en 2018 à 60% en 2022; et iii) contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations des localités concernées.

 

Erigée en 18 mois, cette centrale est le fruit d’une admirable synergie d’action entre les différents bailleurs de fonds, et l’Etat togolais. En effet, les travaux qui ont démarré en octobre 2019, ont été achevés en mars 2021 pour un montant global de 35 803 MFCFA, avec une contribution de la BOAD qui s’établira à 12 000 MFCFA, dont 7 000 MFCFA déjà octroyé en décembre 2019 et 5 000 MFCFA en cours d’instruction, à mettre en place prochainement. Le projet est cofinancé par le Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement (ADFD) et sa filiale Abu Dhabi Exports Office (ADEX), pour un montant total de 14 500 MFCFA, ainsi que par la Société AMEA POWER, pour un montant total de 9 032 MFCFA et par l’état togolais, à hauteur de 272 MFCFA.

 

Monsieur Ben-Barka dans son allocution, n’a pas manqué de souligner que ce projet est en parfaite cohérence avec la nouvelle feuille de route qui dessine un plan stratégique « Togo 2025 », comportant deux projets majeurs au titre du secteur de l’énergie : i) la poursuite de la politique d’électrification pour tous, avec l’extension du réseau et déploiement de systèmes décentralisés pour atteindre 75% d’électrification en 2025, soutenue par la mise en place du Fonds Electricité pour Tous, en ligne avec l’objectif d’accès universel à l’horizon 2030 ; et ii) l’augmentation de la capacité de production, de transport et de distribution d’électricité, à travers le développement de capacités de production durables et fiables, notamment dans le solaire et l’hydroélectrique, et renforcement correspondant du réseau de transport et de distribution.

 

Pour rappel, la BOAD a fait des énergies renouvelables, l’une de ses priorités pour soutenir le développement durable de ses Etats membres au cours des prochaines années, comme en témoigne l’Axe 3 de son Plan stratégique « DJOLIBA 2021-2025 ».

0 Commentaire(s)

Commenter

Connexion requise pour commenter un article

Connexion
Inscription